Think globally, drink locally!    
           
 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
 

  Accueil -> Actualité -> Economie -> Article précédent suivant   imprimer envoyer détacher  
   
Kronenbourg lâche son usine rennaise

La direction des Brasseries Kronenbourg a annoncé, hier, transférer le site de Rennes, située 138, rue Saint-Hélier, dans l’est de la France. Depuis des années, la production de bière baissait sur le site breton. Les 30 salariés devront s’orienter vers les usines du groupe implantées en Lorraine ou en Alsace.

Ce n’est pas franchement une surprise mais les salariés rennais ne s’attendaient peut-être pas à une décision aussi rapide. Le site de Kronenbourg, situé après le pont Saint-Hélier, fermera à l’automne prochain. La direction des Brasseries Kronenbourg a annoncé, hier après-midi, lors d’une réunion du comité central d’entreprise que le site breton allait être transféré vers celui de Champigneulles, près de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

La crise couvait depuis des années. Dans les années 1990, la brasserie rennaise employait encore 120 personnes. Au fil des années, le personnel a diminué, tombant en 2002 à 30 salariés.
L’unité de production de Rennes était la plus petite du groupe (2 % de la production totale de Kronenbourg). On y fabriquait des bières de premier prix et des grands contenants, c’est-à-dire les grandes bouteilles, également de qualité médiocre, vendues dans les hards discounts. La marque Kronenbourg est brassée dans l’Est de la France, tradition oblige.

« Pas un site d’avenir »

L’activité brassicole connaît, selon la direction du groupe, des graves difficultés actuellement. Plusieurs brasseries ont fermé en France ces derniers mois. Les bières de premier prix sont particulièrement frappées par la crise. L’usine connaissait donc depuis des mois un déclin accéléré par la mauvaise conjoncture. L’industrie du malt et du houblon vit en situation de surcapacité. « Rennes ne pouvait pas être un site d’avenir, explique Vincent Rattez, du service communication du groupe. Le pallier est tombé trop bas. »

La brasserie avait été achetée en 1986 par Kronenbourg à la Société européenne de brasserie (SEB), installée rue de Saint- Hélier, depuis plus longtemps. « Nous avons tout fait pour conserver les emplois mais cela devient impossible, poursuit Vincent Rattez. Nous allons proposer aux salariés de Rennes un poste équivalent dans nos sites en Lorraine ou en Alsace. » À Rennes, la brasserie emploie principalement des brasseurs, des caristes et du personnel de maintenance. Les camions amenaient le malt (de l’orge « germinée ») et du houblon. L’ensemble était brassé selon un procédé traditionnel.

Les Brasseries Kronenbourg ne savent pas encore ce qu’elles vont faire des bâtiments (environ un hectare) dont elles disposent à un jet de pierre du centre ville. « Nous allons d’abord nous occuper du reclassement du personnel et nous verrons ensuite, conclut le représentant de la direction. Nous sommes seulement au début de la procédure. »

Ouest France - 5 février 2003
 
Lion Brewery teams up with Carlsberg to set up beer plant in India
Castel prend le contrôle du brasseur malgache NBM
Real ale group in a froth as Greene King moves on rival
Scottish & Newcastle enregistre une perte nette de 105 ML en 2007
Carlsberg’s Quarterly Net Almost Quadruples on Russia
Japanese beer faces woes despite revival
Le ministre Yvon Vallières annonce une aide financière de 19 750 $ à l’entreprise Les Brasseurs du Hameau inc.
Fuller’s profits hit by beer deal
Carlsberg prepared to lift debt ’for right acquisition’
Rapid economic development pushes up beer sales
Kronenbourg - 91 postes seront supprimés à Strasbourg
Beer supplies secured as brewery strike averted
En grève depuis le 16 juin - Les offres de Labatt sont rejetées
Panaché de sentiments chez Kro
Les travailleurs d’InBev mènent des actions
L’employeur veut plafonner à 60 000$ ses réclamations d’assurance
Norwegian beer supplies at risk
St Austell brewery says it too has pension deficit
Adelshoffen, un an après...
Tooheys welcome beer dispute resolution
Isytech révolutionne l’emballage plastique
Les Roms de Cheviré dans une brasserie
Ces p’tits bars-tabacs qui ne s’en sortent plus
Une brasserie artisanale à Penhoët
« Edgar », une brasserie à la sauce 1900
Un nouvel accueil à la brasserie Celtik
Le projet de brasserie relancé
La brasserie des Remparts se prête aux visites
Une expédition au coeur de l’Amazonie
A la manif, la brigade anti-bière veillait
Le montant de l’amende pour entente avec Kronenbourg confirme un "accident"
Kronenbourg promeut les accords mets-bières avec Philippe Etchebest
Kronenbourg mise sur des bières faiblement alcoolisées
Benchmarking des sites de marques
350 ans de Kronenbourg : un secret de longévité ?
Kronenbourg fête ses 350 ans
Esthétique de la vulgarité
L’entente sur le marché français de la bière sanctionnée par des amendes
Kronenbourg.com : un portail, sinon rien
1664, quatre chiffres, une bière
 
 
      sommaire | haut de page | à propos | résumé