Think globally, drink locally!    
           
 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
Brèves 
 

  Accueil -> Actualité -> Evènements -> Article précédent suivant   imprimer envoyer détacher  
   
Les brasseries Flo cédées à Albert Frère

La vente prévue du Groupe Flo au financier belge Albert Frère marque la fin d’une saga familiale qui avait permis à la famille Bucher de bâtir un petit empire de la brasserie parisienne.

Après le Lido, c’est le groupe de restauration Flo qui va être cédé à un Belge. Les actionnaires majoritaires, la famille Bucher et Butler Capital Partners (BCP) négocient la cession de leur participation à un consortium d’investisseurs réunissant la Compagnie Nationale à Portefeuille (CNP) d’Albert Frère, et Tikehau Capital. C’est la fin d’une aventure familiale démarrée en 1968, quand l’Alsacien Jean-Paul Bucher achète la brasserie Flo, rue des Petites-Ecuries à Paris. Pendant 30 ans, J.P Bucher multiplie les achats pour créer le premier groupe français de restauration commerciale avec ses célèbres brasseries parisiennes, La Coupole, Le Vaudeville, Le Boeuf sur le Toit... ainsi que les chaînes Hippopotamus (51 restaurants, 28 franchisés) ou Bistro Romain (37 restaurants).

Mais l’appétit démesuré du groupe de grandir et la crise de la vache folle, qui nuit aux chaînes de viandes comme Hippopotamus, vont porter un coup dur au groupe. En 2002, asphyxié par les dettes, il est contraint d’ouvrir ses portes à l’investisseur BCP et de lancer une augmentation de capital. Dans la foulée, Groupe Flo cède Flo Prestige, son activité traiteur haut de gamme, au groupe Fauchon pour 40 millions d’euros.

Le capitalisme familial passe la main

En 2004, après trois années de pertes, la situation financière du groupe est assainie. Cette année, le groupe a repris son expansion à l’international, ouvrant un premier Hippopotamus à Alger et un à Shangaï. En France, il a repris en mars trois restaurants Côte à Côte du Val d’Oise pour en faire des Hippopotamus, qui devaient "servir de tests" pour un nouveau type de restaurants.

L’épopée de Flo n’est pas un cas à part. Composé en majorité de petites entreprises familiales, le secteur de la restauration française est en pleine mutation : Buffalo Grill (287 restaurants) a été le premier cette année à se faire racheter, par les fonds d’investissement américain Colony Capital et européen Colyzeo. La semaine passée, c’était au tour des Frères Blanc, à la tête d’une douzaine de brasseries parisiennes (Le Procope, Charlot, L’Alsace, Au Pied de Cochon, la chaîne Clément...) d’annoncer la vente prochaine du groupe au fonds d’investissement de la Caisse des dépôts, CDC Entreprise Capital. Et cette semaine, Flo..

TF1.fr - 6 décembre 2005
 
Brewer George Bateman dies
Un verdict difficile à avaler
Coupe du monde 2014 : à Munich, on chante "Et un, et deux, et trois... litres"
Super Bowl advertisers hope for extra-large laughs
Fischer remporte le Grand Prix du NetMarketing
Beer Madness Round 2: The Elite 8
La bière sera imposée en fonction de son taux d’alcool
Alcool sur voie publique : cafetiers sous surveillance
Destruction des "Bars Kundé" : 5 mois après, le DG parle ...
Boston Beer Appoints Jay Margolis Director
Balzar, bon pour un nouveau pavé
Les brasseries "littéraires" de Prague
Restaurant’s thirst for beer, wine could flavor Caledonia vote
Spécial Terrasses
Anniversaires pour lieux mythiques parisiens
MPs vote Michel Roux ‘Beer Drinker of the Year’
Petrus se décline en brasserie de luxe
A Paris, le restaurant Georges digère mal les syndicats
La Coupole fête ses 80 ans, le Pied de Cochon souffle ses 60 bougies
Une enclave belge près du Danube
Interbrew et AmBev se regroupent pour constituer leader mondial de la bière
Coopers buyback approved
Court cages Coopers Lion-tamer
Molson and Coors Issue Supplement to Joint Proxy Statement Leading Up to Shareholder Vote
The New King of Beers
Heineken to buy Russian beer firm
W&D agrees Burtonwood takeover
InBev et SABMiller lorgneraient sur Foster’s
InBev/Anheuser-Busch : les inondations au Brésil relancent la rumeur de fusion
Molson Reviews Option Voting Plan for Coors Merger
 
 
      sommaire | haut de page | à propos | résumé